15

Betty, c’est quoi encore que tous ces sacs près de tes valises ?

- J’ai fait un peu de shopping, pourquoi ? 

- Mais… tu vas les mettre où, ta valise est déjà pleine.

16

Dans la tienne.

- Dans la mienne ?

- Oui, j’ai vérifié, tu as encore de la place.

- D’accord…tu es quand même au courant que tu n'as qu'un corps ?

- Oui et justement, je dois le vêtir.

- Je laisse tomber !

17

                                                              ~~~

18

Mais où tu vas comme ça ?

- Juste regarder le lever du soleil.

- Sans me dire bonjour ?

- Bonjour.

- Mieux que ça.

19

Où est passé Angie ?

- Parti chercher une chaise pour elle.

- On n’est pas bien là, les filles ?

- Un vrai paradis…

20

Coule les filles, je pensais qu’une de vous serait venue m’aider à porter la chaise.

- Mais nous, on croyait que tu étais partie nous chercher des boissons.

- Vous pouvez vous brosser ! Sérieux… vous voulez boire quelque chose ?

- Laisse tomber, on plaisantait… repose toi Angie, tu as l’air si fatigué.

21

Alors, les travaux sur le terrain ont commencé ?

- Oui, au début, je voulais le faire sur la propriété, mais il y aura bien plus de place là-bas et en plus,  c’est juste à côté.

22

Alors Jennie, c’est pour ce soir le départ ? Vos bagages sont bouclés ?

- Oui et ça depuis quelques jours.

- Mais ce qu’elle ne vous dit pas, c’est qu’elle les ouvre tous les jours pour vérifier qu’elle n’a rien oublié et tasser un peu pour remettre une ou deux petites choses qu’elle rachète à fur est à mesure.

- Mon fils ta mère est pareille.

- Sauf que Jennie n’ayant plus de place dans la sienne retire quelques-uns des miens pour mettre les siens.

23

Tu dis n’importe quoi !

- Dis que tu n’as pas enlevé deux de mes pulls pour mettre deux de tes tenues.

- Normal, que vas-tu faire avec des pulls là-bas ? C’est te charger inutilement, tu ne trouves pas ?

24

Ils arrivent pour quelle heure demain ?

- Normalement, l’avion atterrit à 10 h, on se retrouvera tous à la maison pour déjeuner. 

- Ok, tu as des nouvelles d'Alice ?

- Oui, elle est en plein travail, le fisc a débarqué au bureau de son patron et elle ne peut pas partir comme ça même si elle sait qu’il ni a rien à trouver, elle viendra un peu plus tard.

- Je comprends, mais elle sera là pour le mariage ?

- Oui, elle a déjà pris son billet.

- D’accord, alors on commande ?

- Bonne idée.

25

J’ai encore une place pour le dessert, on s’en prend un ?

- Oui, il y a quoi de bon ici ?

- Je ne sais pas trop, mais il parait qu’ils ont un dessert au chocolat délicieux.

- Alors, je prends ça.

- On prend toute ça !

26

Vraiment curieux de faire un dessert en forme de lutin.

- J’ai l’impression qu’il va se mettre à marcher ou même courir.

- Toi aussi, tu as cette impression ?

-  Alors faut qu’on le mange avant qu’il se sauve !

- Bonne idée, Serla !

27

C’est délicieux !

28

Tu es sûr qu’on doit emmener l’autre chevelu avec nous ? Il pourrait très bien rester ici à Rivervew, on lui donnerait la maison à surveiller.

- Mais pourquoi tu t'entêtes à vouloir les séparer alors qu’ils s’aiment.

- Je voudrais juste passer de vraies vacances.

29

Justement ça va être de vraies vacances… tu auras le soleil, la mer, tu feras de la plongée avec Nicolas etc… et le plus important, tu auras le plaisir de voir ta fille rayonnante, parce que son petit ami sera là avec elle, on pourra peut-être même rajouter un mariage à la liste.

30

Là, tu n’es vraiment pas drôle chérie !

31

J’espère que l’hôtel vous plaît.

- On a de très belles chambres, c’est parfait.

- Au fait Alice arrivera dans 3 jours, elle couchera aussi à l’hôtel ?

- Non, c’est Mama qui va l’héberger. Alice m’a appelé pour m’expliquer le problème avec son travail.

Bon, je vous explique, on vous laisse environ deux heures pour vous détendre ensuite, on viendra vous chercher pour vous emmener déjeuner à la maison et profiter de la plage. Ça vous va ?

- Ça nous va.

32

Mais que fait tu là toute seule, Betty ?

- Je me cache du soleil, il m’a fait rougir le coquin !

- Ah oui… c’est vrai que tu as très bonne mine.

32

Bonne mine ? Regarde-moi, ma première journée au soleil et me voilà transformé en écrevisse.  

- Hihi !  Euh, non, non Betty, je ne voulais pas rire, mais quand je te vois, c’est vrai que c’est assez drôle et au même temps, j’ai mal pour toi.  

- Mais à quoi je vais ressembler au mariage.

- A une écrevr…. Euuuh désolé.

32

Ne t'inquiète pas, j’ai ce qu’il te faut dans ma pharmacie dans deux jours, on n’en parlera plus de ta couleur… écrevisse.

- Moque-toi…Tu es sûr que tu as le truc miracle ?

- Miracle, je ne sais pas, mais c’est assez efficace, va falloir seulement que tu évites de t’exposer ces jours-ci.

- Pas de problème, je fuirais le soleil comme la peste.

32

On est complément dingue

- Pourquoi ?

- A ton avis

- Parce qu’on a eu envie de se baigner ?

- Pas exactement.

- Voyons que je réfléchisse… parce qu’on a oublié de mettre nos maillots ?

- C’est ça, imagine si quelqu’un venait se baigner.

- Les autres sont repartis à l’hôtel et ici tout le monde apparemment dort déjà, promis je ne ferais pas de bruit.

33

                                                                 ~~~

34

 Ça y est Sylbie est partie chercher ses parents, tu vas te baigner Sylvania ?

- Je me tâte, tu viendrais avec moi si j’y vais ?

- Tout de suite même.

35

Alors l’endroit vous plaît ?

- J’adore.

- On n’a fait aucun planning, car on ne savait pas si vous vouliez vous reposer avant de venir à la propriété.

- On va se changer, ranger nos affaires ensuite, on viendra.

- D’accord, vous nous appelez dès que vous êtes prêt, on en a pour 5 mn en voiture.

36

Manque plus que ma famille…

- Notre famille.

- Oui, c'est vrai. Notre famille qui arrive demain et Alice dans 2 jours et on sera au complet.

- Oui…

37

 Au fait Angie, tu pourrais m’expliquer, c’est quoi cette soirée entre filles.

- Les garçons n’ont pas décidé de vous faire à toi et à Côme une petite fête… de votre enterrement de vos vies de garçon, avant qu’on ne vous mette la corde au cou ?

- Oui…

- Les filles nous ont aussi organisé notre fête.

- D’accord, mais pourquoi on n’a pas le droit de se retrouver après la soirée ?

- C’est la tradition mon amour,  la dernière nuit de célibat, on doit la passer séparément.

- Ah bon ? Et depuis quand on suit les traditions ?

- Depuis qu’on va se marier.

38

Comme j’avais hâte de vous voir tous, comment va Mama ?

- Très bien, elle aussi a hâte de vous revoir tous.

- Maman, on pourra visiter l’île ?

- Oui bien sûr, de toute façon, va falloir occuper ton père sinon je crains le pire.

- Tant que ça ?

- Oui, Angie, le pauvre Steven ne sait plus où mettre ses mains, mais surtout pas sur Milly.

- Le pauvre.

39

Alors t’as fait la paix avec ton futur gendre.

- Nicolas, tu ne vas pas t’y mettre, toi aussi.

- Tu ne leur as pas pris une chambre pour eux deux ?

- Non, c’est ta tante !

40

Je crois qu’on parle de nous.

- Tout ira bien Steven, bientôt, ils ne parleront que du mariage.

- Je l’espère.

40

                                                            ~~~

41

Angie, tu ne trouves pas que tout d’un coup la propriété parait moins grande ?

- Avec tout ce monde, tu m’étonnes, mais ça fait du bien de tous les avoir près de nous.

- Tu crois que mon oncle va arriver à se contenir en voyant Steven si près de sa fille ?

- Oui, j’en suis sûr… surtout, depuis que je lui ai demandé s’il accepterait de me conduite à l’autel.

- Bonne stratégie.

42

Tout le monde discute, mais moi, j’enfilerais bien mon maillot et toi ?

- Je te suis. 

 

                                                                 ~~~

44

Enfin seul.

- Mais pourquoi souris-tu ainsi ?

45

Premièrement, parce que je t'ai enfin pour moi tout seul et deuxième, c’est que dans 3 jours, tu deviendras Mme Nolann.

- Alors, tu ne m’en veux plus de vouloir respecter la tradition pour notre dernière soirée et nuit comme célibataire ?

- Si énormément, mais je vais essayer de changer ça.

- Mais chéri, un enterrement de vie de célibat se fait chacun de son côté et c’est l’occasion de partager de bons moments avec ses amis.

46

Moi l’enterrement de ma vie de garçon, je veux le faire avec toi et le "après" aussi…

- T’es trop mignon. Tu sais bien que le jour « J » le marié ne doit pas voir la mariée.

- Je fermerais les yeux.

- Ne… Hummmm…

47

                                                                 ~~~

48

Je suis si contente de te voir Alice.

- Et moi donc Angie.

- Content, moi aussi, que tu es pu enfin te libérer.

- Je suis désolé les enfants, je voulais vraiment être là plus tôt, mais je ne pouvais vraiment pas laisser le bureau comme ça.

- L’essentiel, c’est que tu sois là pour le mariage et rester un peu avec nous après.

- Mais, je n’aurais raté le mariage pour rien au monde.

- On va chez Mama, elle t’attend.

49

Je viens de passer chez Nicolas, il n'y à personne.

- Alice arrivait aujourd’hui, ils sont sûrement allés la chercher.

- Que fais-tu avec ta tablette ?

- Je viens d’y mettre toutes mes photos, viens les voir.

50

Bienvenue chez moi, Alice.

- Mama, tu es resplendissante !

- Merci ça doit être l’air d’ici, aller vient que je te montre la maison.

- On va vous laisser toutes les deux et on se voit tout à l’heure pour un goûter, tout le monde sera là.

- Ok, à tout à l’heure les enfants.

51

J'ai passé une très belle après midi, cette propriété est magnifique, mais le plus important, c'est que ce mariage se fasse, tu dois être contente.  

- Oui, j’ai bien cru que jamais, on y arriverait.

52

Alors Angie contente ?

- Oui, tout le monde est enfin là, j’ai l’impression que plus rien ne peut nous arriver.

- Mais rien ne va nous arriver, tout se passera bien.

53

Alors c’est donc ma dernière nuit avec toi ?

- En tant que célibataire oui, mais après, on aura toutes les autres en tant que mari et femme.

- Tu veux vraiment suivre la tradition ?

- Je voudrais seulement que ce soit parfait.

- Alors, je pense que cette nuit, je ne vais pas perdre mon temps à dormir.

- Tu veux discuter ?

- Oui, c'est exactement ce que je vais faire. 

54

                                                                 ~~~

55

Ils viennent d’apporter tous les lits de champs avec les duvets et le reste pour nous ce soir, mais ils les ont déposés chez moi… comment le prendrait Nicolas si on les mettait dès maintenant chez lui ?

- Vu ce qu’Angie nous a dit hier vaut mieux attendre que Côme vienne le chercher, sinon il va nous péter une durite !

- Le pauvre, ce serait dommage avant son mariage.

                                               Hihihi !

 

56

Tu peux t’asseoir Nicolas, les gaufres vont bientôt être prêtes.

- C’est quoi cette valise ?

- C’est la tienne.

- Je vois… même pas encore marié et déjà mis à la porte de chez soi.

- Nicolas, arrête ce petit jeu du pauvre malheureux ! Tu sais bien qu’on a plein de trucs à faire aujourd’hui. De plus, tu sais que ta valise doit être prête avant que les garçons ne viennent te chercher.

- Woué !

57

Nicolas, on en a déjà parlé.

- Mais ma chérie,  met toi à ma place la première chose que je vois en me levant après notre nuit torride, c’est cette valise ! Alors je me pose une question, étais- je si mauvais que ça, pour me montrer déjà la valise !

- Dis-moi Nicolas, tu ne vas pas passer ta journée à me torturer ?

- Je n’oserais pas, mais si je peux te faire changer d’avis, pourquoi pas.

58

Nicolas, nos amis ont déjà tout organisé pour notre dernière soirée et dernière nuit comme célibataire, ils seraient déçus.

- Mais pas moi.

- C’est juste pour un soir et une nuit afin de partager avec nos amis de bons moments.

- Ok, mais il n'y aura jamais assez de place pour toutes les filles ici et moi, je vais dormir où ? Ne me dis pas que je vais dormir dans le même lit que Côme ?

- Nooon, mais dans la même maison, à moins que tu ne préfères chez Mama.

 - Il y a déjà Alice.

- C’est pour ça qu’on s’est dit que ce serait plus sympa chez Côme.

- Je fais comment alors ?

- On t’a trouvé un lit super confortable et pour les filles, c’est elles qui ont tout organisé, je n’en sais pas plus.

59

D’accord, on se fait cette soirée chacun de notre côté, mais que dirais-tu si à cette soirée il y a une  strip-teaseuse très belle et qu’après quelques verres n’ayant plus les idées très claires, je la ramène avec nous, je veux dire chez Côme.

- Ça n’arrivera pas !

- Pourquoi ?

- Car j’ai placardé dans toute l'île des affiches avec ta photo en disant que tu étais un vrai sadique pervers et je ne sais plus quoi d’autre.

60

Pas la peine de t’étouffer, c’était une blague, quoi que...

61

Tiens nos futurs mariés ne sont pas encore là ?

- Côme est parti chercher Nicolas qui a un peu de mal à quitter son chez lui…

62

Je pensais que les filles plaisantaient quand elles m’ont dit que tu te prélassais dans le jacuzzi, mais non à ce que je vois. Tu fais quoi là au juste ?

62

Tu vois bien, je me prélasse, je destress, c'est normal, non ? 

- Je crois que tu vas me donner la migraine.

- Alors vient me rejoindre ça va te faire du bien, tu verras.

- Je ne sais pas ce qu’il te prend, mais tu as intérêt à sortir de ce jacuzzi.

- Je ne peux pas, je n’ai pas pris mon maillot.

- Tu te débrouilles sinon je viens te chercher et je te traîne à poil jusqu’à chez moi.

- T’es vraiment pas drôle Côme !

- Aller, je t’attends.

- Retourne-toi que je mette ma serviette.

62

Je croyais que Côme n’arriverait jamais à faire sortir Nicolas d’ici.

- Oui, nous voilà enfin entre filles.

- Manque encore Jennie et ta belle-sœur Lily.

- Elles ne vont pas tarder.

63

Voilà enfin nos futurs mariés.

- Ça n'a pas était facile, je vous assure, mais je suis arrivé à faire sortir Nicolas de chez lui.

- Je voulais seulement me détendre et savoir où elles allaient ce soir.

- C’est ça…

64

Il se fait tard et personne ne nous parle de notre soirée, tu crois qu’elles nous ont oubliés ?

- On leur demande ?

- Les filles, on fait quoi ce soir ?

65

On ne sait pas trop, pourquoi ? Vous voulez déjà aller au lit ?

- Euh… non, on n’a pas sommeil, du moins pour le moment.

- On plaisante ! Aller, allons faire la fête et nous faire bichonner !

- Bichonner ?

- Vous verrez bien.

66

Bon les amis, c’est bien de discuter, mais on va se mettre en retard.

- Aller Nicolas, on y va !

- Déjà ?

- Tu ne vas pas recommencer !

67

Merci pour cette soirée les filles, terminer avec ce spa, c’était génial. On vous adore.

- De rien, on s’est bien éclaté, mais là va falloir que vous alliez dormir, sinon vous ne serez pas très belle à voir demain.

- N’oubliez pas que c’est le jour le plus important de votre vie.

- On ne risque pas de l’oublier avec vous.

68

Resto, karaoké et spa pour terminer en beauté, elles ont fait fort, j’ai adoré.

- Moi aussi surtout la fontaine de chocolat à volonté. 

- Je savais Angie que tu allais dire ça.

- Ben quoi, j’ai adoré le spa, mais la fontaine de chocolat aussi.

- Hihihi ! Moi aussi.

- Je me demande si les filles sont bien installées.

- On va voir ?

- Oui !

69

Zut ! C’est la musique qui vous empêche de dormir ?

- Non, on voulait seulement savoir si vous n’aviez besoin de rien.

- On a besoin de rien, on va déplier nos lits de champ, rentrer dans nos duvets et vous dire à demain.

- Ok !

70

                                                              ~~~

                                                                    ~~~

71

Wouaou… j’ai dû exagérer avec la fontaine de chocolat, va falloir que je me calme avec le chocolat, mais pourquoi mon estomac ne le supporte plus ? Maintenant va falloir que j’arrive à me recoucher sans réveiller les filles.  

72

                                                                ~~~

73

Tient Nicolas n’est plus dans son lit, j’espère qu’il n’est pas allé rejoindre Angie.

74

- Ça va Angie ?

- Oui.

- Je te trouve bien pâle ce matin.

- Un peu fatiguée, ce n’est rien.

- Au fait les filles, laquelle de vous a été malade cette nuit ?

- Tiens, tiens … je crois bien que c’était notre Angie.

75

Je le voyais bien que ça n’allait pas, Nicolas m’a dit que tu étais souvent malade, tu veux qu’on appelle le médecin ?

- Non ça va, j’ai simplement abusé un peu trop du chocolat hier.

- Tu es sûr ?

- De toute façon, c’est le jour de mon mariage et celui de Sylbie, alors ne vous inquiétez pas… tout ira bien.

76

Que fais-tu là Nicolas ?

- Je destress dû moins j’essaie, car j’ai une de ces migraines ce matin mais ne parle pas si fort s’il te plaît.

77

Tu m’étonnes avec tout ce que tu as bu. Tu as simplement la gueule de bois, mais ce n’est pas en jouant aux échecs que ça va passer, bien au contraire.

- Je sais… mais Côme, tu parles encore trop fort.

78

Merci les filles pour ce super petit déjeuner, vous êtes géniale !

- Ça, on le sait… Hihihi !

- Vous savez qu’il est déjà 11h, va  falloir vous bouger les filles, la coiffeuse-maquilleuse ne va pas tarder et vous devait passer à la douche avant. 

- Doucement Serla, ne nous stress pas trop, s’il te plaît.

79

Désolé Nicolas, mais je parle déjà si bas que je vais finir par ne plus m’entendre, mais as-tu réussi à dormir ?

- Je me suis écrasé.

- Ça ne m’étonne pas.

- Je ne sais pas ce qu’il m’a pris de boire autant.

- On a tous bu un peu trop hier, ne t’inquiète pas.  

- Tu sais Côme, je ne me rappelle pas de grand-chose de notre soirée, dis-moi que tout c’est bien passé ?

- Oui, tu as bu et beaucoup dansé.

- Dansé ? Avec qui ?

- Ne t’inquiète pas, tu n’as dansé qu’avec une seule personne… moi !

80

- Toi ? J’ai dansé avec toi ?

- Oui ! Tu m’as collé comme de la glu et dis que j'étais un super danseur, je n’ose imaginer ce que les gens là-bas ont pensé de nous deux. 

- Je ne veux même pas le savoir.

- Viens avec moi, j’ai un super truc pour la gueule de bois.

- Merci, car là, j’en ai vraiment besoin.

80

Regarde Sylvania, je crois que les camions de fleurs sont partis.

- Ils ont sûrement fini d'installer toutes les fleurs.

- Vu l’heure,  je l'espère.

- Allons le dire à Sylbie et Angie.

81

                                                                  ~~~

80

Les filles on est prête et les camions de fleurs viennent de partir… donc tout est prêt et vous ?

- Nous aussi, vous pouvez entrer.

81

Oooh… Vous êtes magnifique... De vraie princesse.