0

                                                                                           ~~~ 

1

Sylbie que ce passe-t-il, je t’ai entendu crier ! 

2

C’est… c’est… non, je n’arriverais pas à le dire…non, ce n’est pas possible.

3

Je ne comprends rien, qu’est-ce qui n’est pas possible, Sylbie ? Calme-toi et dis-moi.

4

Nicolas, c’est Nicolas, il a eu un accident dans un site de plongée ! Côme… Nicolas est mort.
Noooooon pas Nicolas !

5

Tu n’avais pas le droit de partir comme ça, tu m’avais promis de ne jamais m’abandonner… tu m’en avais fait la promesse ! 
Nicolas revient, je t’en supplie mon amour, reviens-moi. On avait traversé tant de choses inimaginables pour enfin vivre notre amour et maintenant c'est fini...pourquoi ?

6

                                                                  ~~~

7

Ma chérie…ma petite chérie.
- Mama, je suis désolée.
- Désolé ? Mais désolé de quoi ma chérie ?

8

Désolé de ne pas être parti à sa place.
- Non, non, Angie ne dit pas cela, il ne voudrait pas t'entendre dire ça. 
- Mais moi, je n’ai personne, alors que lui… il t’avait toi et sa famille.
- Mais Angie, toi, tu m’as aussi, tu es comme ma fille et n’oublies pas tes amis.
- Tu sais ce matin, je lui avais demandé de rester.
- Ce n’est pas ta faute, Angie.
- Il m’a abandonné, pourtant, il m’avait promis de rentrer, de ne jamais m’abandonner.
- Angie, tu dois te battre.

9

Me battre ? 
Pourquoi, rien ne pourra plus me le ramener ! Alors pourquoi, devrais-je me battre Mama ? Il était ma seule raison de vivre et il n’est plus, je n’arriverais pas à lui survivre… Donc à quoi bon me battre.

10

Angie, tu n’es pas toute seule dans ce malheur, dans cette horrible souffrance ! Toi, tu as perdu ton mari, moi, je viens de perdre mon fils, mon unique petit garçon. Mais ce que je sais, c’est qu’il voudrait que je me batte, alors je vais me battre de toutes mes forces et avec toi, tu m’entends ?
- Désolé Mama, je n'y arriverais pas, je n’en ai pas ta force.

11

Écoute ma fille, je t’en prie, écoute-moi, ton médecin à appeler.
- Le médecin… c’est vrai j’avais rdv.
- Il m’a donné quelques résultats de tes examens, Angie ma chérie, tu es enceinte… Angie, tu m’as compris ? 
Tu es enceinte, tu portes enfant de Nicolas, alors si tu ne te bats pas pour toi, bats toi pour cet enfant que Nicolas t’a donné, pour la mémoire de Nicolas.

12

Je suis… Enceinte ? Mais Mama, je ne veux pas être enceinte ! Je veux Nicolas Mama, je veux l’amour de ma vie ! Je veux Nicolas !

13

Si tu savais comme moi aussi, je le souhaiterais. Je voudrais qu’il soit là pour toi, pour nous, pour cet enfant que tu portes, mais c’est impossible, alors on doit se montrer forte pour la mémoire de Nicolas, pour cet enfant qui va grandir sans son père.

14

Mama, il me manque déjà tellement.
A moi aussi, oui… à moi aussi.
- Je ne sais même pas si je serais une bonne mère.
- Tu feras une merveilleuse maman, je te l’assure.
- Mama, que va-t-on faire maintenant ?

14

Survivre ma chérie… survivre.

16

Mais Serla, que t’arrive-t-il ?
- Mama vient de m’appeler, un grand malheur est arrivé. Nicolas vient d’avoir un accident.
- Nicolas ? 
- Oui, Nicolas est …..mort, James.
- Mon Dieu, ce n’est pas vrai ! Ce n’est pas possible ! 

15

                                                                     ~~~

17

C’est horrible pour Angie et Mama.
- Un vrai cauchemar ! James, un vrai cauchemar. Et Sylvania
- Quoi Sylvania ?
- Je viens de penser que Sylvania est toute seule, il faut que l’on aille la voir.
- On y va tout de suite Serla.

18

                                                                     ~~~

19

Emmy, je suis rentré, où es-tu ?

                                            Emmy ? Emmiiiiiiii

20

Elle respire… Emmy, dis-moi quelque chose, Emmy, tu m’entends ? Je vais appeler le SAMU.
- Non ! Non Hank, aide-moi à me relever.

21

Je vais te porter sur le lit.
- Non, mets-moi sur le fauteuil, s’il te plaît Hank.

22

Tu es sûr que tu es bien là, tu ne préfères vraiment pas t’allonger sur le lit ?
- Non Hank, non.

23

Tu vas me dire ce qui se passe ?
- C’est Nicolas.
- Nicolas ? Que veux-tu dire ?
- Il a eu un accident… Il est mort, mon neveu, mon petit-neveu que j’avais enfin retrouvé, tout ce qu’il me restait de ma sœur et aujourd’hui il est mort.
- Mon Dieu !

24

Faut aussi que je prévienne Jennie et les autres. Oh, mon Dieu donnez-moi la force…

25

Qu’allons-nous faire Côme, Alice est toute seule avec Angie et Mama, on est déjà si loin d’eux et faire demi-tour nous prendra trop de temps…
- Je vais contacter le port le plus proche voir si l’on peut y laisser la péniche et trouver ensuite un petit avion pour retourner sur l’île. 
- Tu penses que l’on y arrivera ?

26

Je te promets que l’on y sera demain.
- Je l’espère tellement… faut que je prévienne mon frère, Eric. 
La nouvelle va l’anéantir, pourtant, je dois l'avertir.

27

                                                                   ~~~

28

Phil, c’est James, écoute, je ne peux pas en parler au tel, mais Nicolas a eu un accident, pourrais-tu rentrer au plus vite ?
- Un accident ? Est-ce grave ?
- Je t’expliquerai quand tu seras là.
- Bon, j’arrive !

29

                                                                     ~~~

30

Jennie, maman m’a dit de rentrer au plus vite, que tu m’attendais ici, que se passe-il ?
- Il s’est fait attaquer par des requins, des requins, tu imagines et… et il est mort.
- Mon Dieu de qui tu parles ! Qui est mort ?
- Nicolas.

31

Je n’arrive pas à y croire…

32

Milly nous a dit pour Nicolas, c’est horrible Papa ! Comment va maman ?
- Elle est sous le choc, je vais appeler le médecin, voir s’il pouvait passer pour lui donner un calmant, je ne voudrais pas qu’elle nous refasse une crise de tétanie.
- D’accord papa.

33

                                                                  ~~~

34

Je ne peux pas les laisser toutes seules, je vais prendre un congé sans solde, je n’ai pas le choix au moins jusqu’à l’enterrement et quelques jours après si c’est nécessaire. 
J’espère avoir assez de force pour les soutenir toutes les deux jusqu’à ce que Côme et Sylvie reviennent.

35

                                                                    ~~~

36

Je n’arrive pas à y croire, à peine 15 jours que l’on est rentré et…
- Je sais mon fils, mais n’oublie pas qu’elles vont avoir besoin d’aide.
- Côme, espères y être demain.
- Ces prochains jours vont être très difficiles pour toutes les deux.

37

S’ils étaient restés à Rhodes… j’aurai encore mon ami.
Pourquoi est-il parti vivre là-bas ? Pourquoi ?

38

Hank, dis-moi que c’est un cauchemar, que je vais me réveiller.

39

Emmy, mon amour le médecin ne va pas tarder, viens t’allonger un peu.
- Non ! Non, je ne veux pas m’allonger ni voir le médecin, je veux Nicolas ! Tu comprends !?

40

Emmy, je sais que je ne peux mesurer toute la douleur que tu ressens, mais penses à Angie, elle vient de perdre son mari et se retrouve enceinte. Elle est donc encore plus fragile, elle va avoir besoin d’aide ainsi que Mama qui n’est pas toute jeune. 
- Comment faire, on est si loin d’eux ?
- On trouvera une solution, même si pour cela, on doit déménager. 

41

Déménager ? Tu es sérieux ?
- Oui.
-Tu veux dire que l’on pourrait partir vivre là-bas définitivement ? Tu démissionnerais de ton travail ?
- Du travail, j’en trouverai là-bas. Angie fait partie de notre famille et l’enfant qu’elle porte est de ton sang alors oui, pour toi, je le ferais si tu le veux.

42

                                                                     ~~~

43

                                                                      ~~~

43

Je me sens si impuissant quand je les vois toutes les deux-là, comme ça, alors j’imagine Angie et Mama.

44

James, va falloir que tu partes au plus vite avec elles, pendant que moi, je mets un peu d’ordre dans mes dossiers.

45

Je ne sais pas si j’aurai la force d’affronter l’ambiance qui va y régner.
- Mais si tu y arriveras, en plus, je suis sûr que Côme et Sylbie seront déjà là-bas. 
- Cela me terrifie, mais ok Phil, je vais voir si un ami peut nous déposer avec son jet privé, mais je sais qu’il n’est pas en ville en ce moment.

45

Tu sais James, je me demande si ce couple n’était déjà pas maudit dès le début.
- Pourquoi ?
- Quand on connaît leur histoire, la vie n’a pas arrêté de les séparer comme si quelque chose ou quelqu'un était jaloux de leur amour.
Ils s’aimaient tant, ils n’ont jamais arrêté de s’aimer pourtant à chaque fois quelque chose venait les séparer, mais cette fois-ci, c’est pour toujours.

46

Je suis condamné à élever cet enfant comme l’on fait toutes les femmes qui ont épousé un Rhodes. 
- Ma chérie, ce n’est pas pareil pour Nicolas, c’était un horrible accident et pas une malédiction.
- Malédiction ou pas, je vais élever cet enfant sans lui comme l’on fait toutes ces femmes.
- Angie, essaye de dormir un peu.

47

Il était comme un frère, même si j’étais un peu plus vieux que lui, il était mon meilleur ami.
- Je sais Eric.                                                        

48

Les enfants, je vous ai fait venir pour vous parler de quelque chose d’important. 
Avec votre mère, on a parlé de la situation, vous allez penser que l’on se précipite, mais Angie est de notre famille, elle va avoir besoin d’aide. Mama est une personne merveilleuse, mais faut réaliste elle est déjà âgée et elle ne pourra pas assumer tout toute seule, alors on a pensé que l’on pourrait déménager pour vivre là-bas.

49

Partir définitivement ? Mais… mais je ne sais pas si je pourrai, tu sais que je ne peux pas quitter ma fac ça, surtout que c’est ma dernière année et que vais-je dire au journal ? 
Je ne sais même pas si je trouverais la même chose à Sunlit Tides, et il y a aussi…

50

On sait Milly qu’il y a tes études et justement ton père a parlé à Steven.
- Papa avec Steven ?
- Ne t’inquiète pas, on s’est dit que si tu souhaitais réellement rester par ici, après la vente de la maison, on te prendrait un studio.
- Merci maman.
- Et vous les enfants, ça vous dit ?
- Oui, maman, on vous suit.

51

J’ai fait aussi vite que possible.
- Oh Steven, merci d’être là.
- Ton père m’a raconté. 
- Je n’arrive pas à le croire, pourquoi lui ! Je suis désolé.
- Je comprends ce que tu veux dire.

52

                                                                     ~~~

53

Alors qu’a dit le docteur ?
- A l’occultation l’enfant va bien, mais il voudrait qu’elle fasse une échographie au plus vite et je ne sais pas pourquoi. Je lui ai demandé si cela pouvait entendre au moins après le…
- Oui, je comprends ce que tu veux dire, alors qu’a-t-il dit ?
- Que oui, mais qu’il ne fallait pas tarder trop.
- Peut-être qu’il voudrait mesurer le fœtus pour savoir exactement depuis quand elle est enceinte.

54

Tu as sûrement raison, là, il lui a donné ce qu’il faut pour qu’elle puisse dormir, il en a aussi profité pour m’en donner aussi, mais je ne pourrais pas les prendre.
- Pourquoi ?
- Si Angie venait à se réveiller et qu’elle ait besoin de moi, je ne l’entendrais pas.
- Tu vas les prendre Mama, moi, je serais dans la petite chambre et vous deux, vous resterez ensemble, je veillerais sur vous. Puisque Angie dort, je vais te préparer quelque chose à manger.
- Non, je ne pourrais rien…
- Je ne veux pas le savoir, faut que tu manges quelque chose sinon comment veux-tu aider Angie ?

55

Merci Alice.

56

Voilà Steven, je t’ai dit ce qu’il en était… je veux que ma fille ait son indépendance et qu’elle finisse ses études, mais je comprends aussi que la vie peut-être courte et qu’elle doit en profiter, alors je te demande de veiller sur elle.
- Je tiens à votre fille monsieur.
- Je le sais, vu comment je t’ai malmené, tu l’aurais déjà quitté si tu ne l’aimais pas vraiment.
Je te fais confiance.

57

Cela t’a fait un peu de bien de manger cette soupe ?
- Oui, merci Alice.
- Maintenant que l’on a sauvé le potager, il y a de bons légumes, je n’allais pas les laisser se perdre.
- Désolé de te donner tant de travail.
- Je n’avais rien à faire, j’en ai profité pour faire cette soupe.
- Merci.

58

Tu sais Alice, je croyais que ce mur leur porterait bonheur, mais en fait quand je le regarde… il n’inspire que la mort.
- Mama, ce n’est pas ce mur qui a provoqué cet accident. De plus, Angie porte l’enfant de Nicolas, cela signifie que la vie est là et qu’elle continue.
Je suis sûre que ce mur va se remplir de portrait de personne bien vivant.

59

A quoi penses-tu Mama ?
- A notre survie.
- Vous y arriverez, vous trouverez la force.
- Je ne sais pas, car le peu de force que j’avais, commence à m’abandonner. Tu sais quand arrive les autres ?
- Côme m’a appelé, ils seront là demain. Les autres dans deux, trois jours.
- Si vite ?
- Côme a trouvé un avion pour demain après-midi et James va venir avec les filles, Phil viendra un peu plus tard.
- Et pour la famille de Nicolas ?
- Ils ont les billets et seront là dans trois jours.

60

Tout ce monde ! Comment vais-je assumer ? 
Alors qu’il me faut une force surhumaine rien que pour parler à Angie.
- Ne t’inquiète pas, ils ne seront là que pour vous soutenir, tu n’auras pas à faire semblant. Quand Côme, James et les filles seront là, ils t’aideront pour ce qui est de la paperasse. Alors, repose-toi sur moi en attendant qu’ils arrivent.