0                                                                             

                                                                                  ~~~

 

1

J’ai vu que vous aviez préféré, vous installer au coquillage ?
- Oui, je suis plus près de toi comme ça.
- Pas bête, sinon as-tu bien dormi ? Je peux si tu veux commander une meilleure literie.
- Mais non ne t’inquiète pas.
- C’est normal que je m’inquiète, tu es enceinte et c’est loin d’être aussi confortable que chez toi.

1

Je t’assure que je dors très bien et de toute façon, maintenant que ta tante et sa famille vivent au Lagon quand les filles arriveront, on ne pourra pas tous rester au coquillage, j’ai pensé m’installer sur ma péniche.
- Si tu veux, je demande à ma tante de s’installer au coquillage, pendant le temps que vous êtes tous là.
- Non, surtout pas ! En plus, James a acheté sa péniche et normalement, elle devrait arriver ?
- Oui, dans 2 jours, j’espère seulement que les travaux du ponton sur la berge seront finis pour pouvoir l’amarrer. 
- Vu qu’ils iront dormir sur leur péniche, Côme et moi, on fera de même, on se sentira moins seul là-bas ainsi Phil et Sylvania auront pour eux le coquillage.
- C’est comme tu veux.

3

Tu as vu Angie, tout ce que Mama nous a préparé pour le petit-déj ?
- Oui, elle croit toujours que l’on meurt de faim, il va être content le gynéco quand il va nous peser.
- Tu m’étonnes…

4

Il est comment le confrère de ton médecin ? Tu l’as déjà eu, toi ?
- Serait-ce une petite pointe d’inquiétude Côme ?
- Normale, non ?
- Tu verras… je veux dire vous verrez, il est très bien, je l’ai déjà eu quand la mienne n’était pas là.

5

Tu devrais peut-être changer pour celui que va voir Sylbie.
- Pourquoi ?
- Car ce n’est pas normal que la tienne veuille te voir toutes les semaines jusqu’à faire venir une infirmière chez toi pour contrôler ta grossesse. Je n’y comprends pas beaucoup au suivi des femmes enceintes, mais la tienne me semble s’enrichir sur toi ?
- Mais non, c’est seulement qu’elle est très consciencieuse.
- Mais…
- Côme arrête avec toutes tes questions !

6

Angie, tu as entendu le médecin ? 
- Ouiiii, je vais faire attention, je ne veux pas être hospitalisé. Il faut seulement que je me repose un peu plus.
- Angie, je suis sûr que tu ne me dis pas tout.
- Ne t’inquiète pas Sylbie, mais dis-moi et pour toi ?
- Change de conversation…
- Alors ?
- Pour moi, tout va bien, j’ai même eu le droit à une petite écho, car il a vu que le papa était très anxieux. 
- Même pas vrai !

                                           Hahaha !!  

7

Allez petit entretien du potager après je cueillerais quelques légumes pour leur préparer une bonne ratatouille pour ce soir. 

8

Et voilà, on est de retour.
- Je ne sais pas pour toi Angie, mais la route m’a fatigué et si l’on allait sur la péniche faire une petite sieste ?
- Très bonne idée…
- Bon et moi, j'aperçois Mama au potager, je vais aller voir si elle a besoin d'aide.

9

 Me voilà de retour Mama, je peux t’aider ?
- Non, tu vas te salir.
- T’inquiètes, je me suis justement changé. 
- C’est gentil Côme, mais où sont les filles ?

10

A leurs occupations favorites…
- ?
- La sieste !
- D’accord.

11

                                                                           ~~~

12

Je n’ai jamais vu Sylbie dormir autant que depuis qu’elle est sur l’île.
- Sûrement à cause de la chaleur, alors qu’a dit le docteur pour Sylbie ?
- Elle et le bébé se portent comme un charme.
- C’est bien et pour Angie, vous avez pu parler avec son médecin ?

13

Je n’ai pas vraiment compris ce qui s’est passé, car on n’était pas avec elle, mais elle était en colère, elle voulait l’hospitaliser, mais elle a refusé.

14

L’hospitaliser ? Mais pourquoi ? Elle ne doit accoucher que dans 2 mois et demi ! Il y a un problème, c’est ça ?
- Je ne sais pas ! Elle dit qu’elle l’a trouvée trop fatiguée.
- Fatigué ? Surprenant qu’il veuille l’hospitaliser pour ça.
- C’est justement ce que Sylbie lui a dit.

15

Elle est inconsciente ! Faut qu’on la ramène à l’hôpital, Côme !
- Elle ne voudra pas Mama.
- Que va-t-on faire s’il y a danger pour elle ou l’enfant ?

16

Ne t’inquiète pas Mama, je pense que s’il y avait un réel problème pour le bébé, elle ne l’aurait pas laissé partir. Elle nous a demandé de la surveiller de très près et qu’à la plus petite alerte… on l’emmène.
- D’accord.

17

Angie, tu n’aurais pas un peu faim ?
- Si, c’est même le bruit de mon ventre qui m’a réveillé et si l’on allait voir ce que Mama nous a préparé.
- Bonne idée.

18

                                                                              ~~~ 

19

Si tu savais mon ami combien tu me manques, combien tu nous manques à tous. 

20

 Tiens, Côme est déjà dans l’eau, je ne vois pas Sylbie. 

22

                                                                         ~~~ 

21

Et nous, que faisons-nous ? On se mange encore quelques crêpes ou bien, on se fait une petite baignade matinale ?

23

Tiens Sylbie, tu tombes bien, je suis en plein dilemme.
- Ah bon ?
- Je me posais une question crêpes ou baignade ?
- Crêpes ou baignade ? C’est ça ton problème ?
- Oui !
- Écoute, vu le poids que je n’arrête pas de prendre, je pencherais plutôt pour baignade et bain de soleil.
- Mais quel poids ?
- Les fiiilles 

24

Je vais en ville, vous avez besoin de quelque chose en particulier à part le chocolat ?
- Non, on a besoin de rien, du moment que tu nous ramènes le chocolat.
- D’accord les filles, par contre les enfants rentreront de l’école sûrement avant que l’on arrive, alors...
- Ne t’inquiète pas ma tante, on sera là pour eux.

25

Alors Maillot ?
- Oui, vaut mieux Angie.
- Ok, allons enfiler notre maillot.
- On se retrouve dans l’eau.
- D’accord.

26

Tu en as mis du temps pour nous rejoindre ?
- Pas de ma faute, le maillot que je viens d’acheter est déjà trop petit, la prochaine fois, je viens en tenue de d’Eve !

Hahaha !

- Allez Angie vient vite m’aider.
- J’arrive, mais tu veux que je t’aide à quoi faire ?
- Côme a eu le toupet de me sortir que je ne risquais pas de couler avec ma bouée naturelle !
- Ah ! C’est comme çà… j’arrive !

27

Et voilà, on lui a appris à se moquer des femmes enceintes !
- Tu m’étonnes.

28

Vous avez fini de vous baigner ?
- Oui, on sèche nos bouées.
- Mais les filles, je ne disais rien de mal, c’est vous qui n’avez rien compris.
- Ah bon ?
- Je voulais dire que je n’avais pas à m’inquiéter pour vous, car avec le ventre que vous avez, vous flottez tout naturellement.
- Tu es en train d’aggraver ton cas mon pauvre Côme… regarde les enfants sont rentrés de l’école, va jouer avec eux et laisse-nous tranquille.
- Comme vous voulez…

29

                                                                            ~~~

30

A quoi penses-tu Angie ?
- Je regardais Côme avec les enfants, il adore jouer avec eux, on voit bien qu’il ne se force pas, il fera un merveilleux papa, Nicolas aussi aurait fait un bon-papa.
- Oui, Angie, Nicolas aurait fait un excellent papa.

31

On se fait un chat ballon ?
- Ok, les enfants, c’est moi le chat.

32

Tu as vu, le ponton est pratiquement fini.
- On va bientôt pouvoir ramarrer la péniche de James, j’ai hâte de la voir.
- Et moi donc !

33

Côme, tu peux venir m’aider à sortir le baby-foot du hangar.
- Bien sûr.

34

Allez les enfants vous deux contre moi.
- Facile.
- Vous allez voir, si c’est facile !
- Le perdant paye la glace.
- Ok.

35

Yes ! À nous la glace !
- Et la glace dans un glacier, Côme.
- Oui, oui, je sais, j’ai compris. Vous n’avez pas des devoirs à faire ?
- Ça, c’est moins drôle !

36

                                                                           ~~~

37

Me pardonnes-tu ma maladresse ?
- Je ne sais pas encore, faut que j’y réfléchisse.

38

Vraiment ?
- Gros bêta ! Je t’aime, bien sûr que je te pardonne, mais ne me compare plus à une bouée… Sinon, je le répéterai au bébé.
- Au bébé ? Tu oserais ?
- Recommence et tu verras...
- Promis, je ne le dirai plus.