1

Docteur ?… L’infirmière vient de partir, elle m’a dit que tout allait bien. Il y a un problème ?
- C’est par rapport à notre rendez-vous que vous venait d’annuler.
- Je sais, je suis un peu occupé en ce moment et vu que vous et le Docteur Mayol fait venir maintenant deux fois par jour l’infirmière, je pensais que ce n’était pas utile que je vienne. 

2

Hank, je suis prêt, on peut y aller ! 
- Ok, mais j’emmène aussi Mama et Emmy en ville.
- Je vais leur dire que l’on est prêt à partir.

3

Mme Nolann, l’infirmière ne remplace pas mes RDV ni ceux de votre gynécologue, elle est là uniquement pour nous assurer que votre grossesse se passe bien si on peut dire ça comme ça. J’ai demandé au docteur Mayol de vous refaire une écho-Doppler.
- Encore ?
- Oui, vu l’hypertension artérielle pulmonaire donc vous souffrez et l’avancée de la grossesse ainsi que de la maladie, il faut que l’on s’assure du bon flux sanguin dans les artères utérines, je veux vous voir demain.
- Demain ? Mais demain,  j’ai mes amis qui arrivent.
- Vous ne serez absente que 2 heures.

4

Et si je venais plutôt après-demain, c’est seulement un jour de plus.
- Ça ne serait vraiment pas sérieux, je sais que vous ne voulez pas en parler avec vos proches, mais il est temps de les mettre au courant, vous ne pensez pas ?
- Ils ne verraient plus que la maladie en moi et c’est déjà assez difficile pour moi.
- Comme vous voulez, de toute façon, je veux vous voir demain après votre rendez-vous avec la gynécologue.
- D’accord.

5

Elles sont où les filles ?
- Sur la péniche Mama.
- Tu leur as dit que l’on allait en ville ?
- Oui.
- Allez les plus belles, on doit y aller.
- C’est à nous qu’il s’adresse ?
- Je crois !
- Il a sûrement oublié ses lunettes !

                                                Ahah ahahah 

6

Vous faites quoi toutes ici ?
- C’est aujourd’hui que la péniche est rapatriée, alors on attend ici.
- Oui, c’est vrai.

7

Angie, pourquoi l’infirmière passe maintenant deux fois par jour, il y a un autre problème ?
- T’inquiètes, c’est encore une idée du doc, il préfère envoyer quelqu’un me surveiller de près, en plus de vous. 
-Ok... si tu ne veux rien me dire.
Sylbie regarde moi, je vais bien, non ?
- Les filles…
- Oui ?
- Je pense qu’il arrive.

8

Voilà la plage… à ce que je vois, j'ai déjà un comité d'accueil.

9

Oui, c’est lui… regarde la péniche comme elle est belle.
Waouh !

10

Allez, je vais y aller doucement en faisant mon demi-tour, ce n’est pas très profond par ici, ça serait dommage de la couler.

11

Tu crois qu’on a le droit de la visiter ?
- Je ne sais pas… mais moi, j’ai une folle envie de voir l’intérieur.
- Moi aussi, alors on fait quoi ?
- On y va !
- Ok, on y va ! 

12

Elle est superbe !
- Oui, je trouve aussi.
- Quand je serai plus grand, je m’en achèterais une aussi !
- Oui quand tu seras plus grand et que papa voudra bien ! Allez, on rejoint Angie en bas.

13

                                                                                 ~~~ 

14

La péniche est enfin là et vous, vous... vous arrivez demain, j’ai tellement hâte qu’on soit tous de nouveau réunie et surtout si c’est peut-être pour la dernière fois.

15

Je me sens si fatiguée, j’espère que l’écho-Doppler ne révélera rien de pire. 

16

                                                                                   ~~~

17

Alors qu’a dit le médecin ?
- Que tout allait bien, ma grossesse se poursuit tranquillement et gentiment. 
- Tant mieux.

18

Il va falloir que l’on vide la voiture.
- On va vous aider à emporter vos affaires dans vos habitations.

19

Alors, tu ne veux toujours pas nous dire si c’est une fille ou un garçon.
- Patience Sylvania.
- J’ai tellement hâte de voir sa petite frimousse.
- Tu n’es pas la seule.

20

Vous avez fini ?
- Oui
- Alors, vous êtes invité à prendre un apéritif sur la péniche.
- Ok, tu veux que l’on ramène quelque chose ?
- Non, on a tout ce qu’il faut, je vous laisse, je vais le dire aux autres.

21

Alors Sylvania, quand penses tu ?
- Une vraie petite maison sur l’eau.
- Et toi Phil, tu en penses quoi ?
- Tu as fait une très bonne affaire, elle est splendide.
- Merci.

22

Ça va être génial, on va être côte à côte chacune dans sa péniche.
- Oui, comme cette partie de l’île est protégé, personne ne viendra nous embêter avec d’autres bateaux. 
- C’est une excellente idée.
- Quand on l’a proposé au Maire, il a accepté.
- C’est super, tu vas l’a laissé tout le temps ici ?
- Oui et non, faut seulement qu’on la déplace deux mois dans l’année, Hank nous a dit qu’il le ferait. 

23

Ça fait du bien de les voir de nouveau réunies.
- C’est vrai Mama pour elle et pour nous.
- Tu as raison.

24

Angie, tu es sûr qu’il n’y en a qu’un ?
- Je suis si grosse que ça ?
- Désolé, je ne voulais pas dire ça ! Mais c’est que ça remue énormément là-dedans.
- Je ne te le fais pas dire, mais peut-être parce qu’il a soif.
- D’accord, j’ai compris.

25

                                                                                ~~~

26

Du champagne ? Tu sais que l’on a deux femmes enceintes ?
- T’inquiètes, Serla leur a pris un truc sans alcool, tu peux mettre les petits bols apéritifs sur la table.
- D’accord.

27

Les filles, vous aussi vous allez avoir droit à vos bulles, je vous ai pris du champ sans alcool.
- Genre Champomy ?
- Non, bien meilleur, un truc que pour les femmes enceintes.
- On a hâte de le boire.

28

                                                                                  ~~~

29

Serla, j’ai eu les impressions de notre péniche de tous nos amis, mais tu ne m’as pas encore dit ce que tu pensais. 
- Tu nous as trouvé une petite perle, mais je te faisais confiance.

30

Un petit chez nous pour les vacances.
- Merci James...

31

                                                                                     ~~~

32

Que fais-tu ici toute seule, mon amour ?

34

Je contemple la vue ainsi que la péniche de James et de Serla, j’ai encore du mal à réaliser qu’ils sont là sur leur péniche à côté de nous. 
- C’est vrai qu'on se sent déjà moins seul sur ce côté de la plage... mais moi, j’ai envie de contempler ma femme. 

34

Oh ! Il bouge beaucoup ce soir, tu ne trouves pas ?
- Sûrement les bulles de cette délicieuse boisson que Serla nous a servie.
- Ou bien, il tente d'attirer mon attention.
- Ton attention ?
- Oui.

35

Que veux-tu me dire mon bébé ? C’est Papa, je t’écoute ! 

36

Il t'a répondu ?
- Bien sûr. 
- Et que t’as dit notre bébé ? 
- Que je devais embrasser sa maman.

37

                                                                                      ~~~

39

                                                                                     ~~~

40

Alors cette nuit ?
- Je pensais que le balancement de l’eau m’aurait empêché de dormir, mais au contraire, c’est magique. Tu devrais essayer Sylvania.
- Si tu me la prêtes, je veux bien voir ce qu’il y a de magique.
- Pourquoi pas.

41

Tu es allé voir Angie ?
- Non, il y a encore l’infirmière.
- Elle vient tous les jours ?
- Deux fois par jour.
- Pourquoi ?
- J’ai du mal à comprendre moi-même, elle dit que c’est normal, que le doc veut s’assurer de son état qui est assez fragile dû à la perte de Nicolas.

42

Normal ? Moi, je pense qu’Angie ne nous dit pas tout !
- Ça, je le sais Serla, mais va lui dire, elle ne veut pas en parler. Elle coupe court à toute conversation qui touche à sa grossesse.
- C’est étrange tout ça.
- Et si on allait voir si l’infirmière est déjà partie ?
- Bonne idée !

43

Coucou Mama, nos futures mamans en une petite envie de raisins.
- Avant le déjeuner ?
- Elles disent que c’est les bébés qui veulent.
- Ben, voyons.

             Ahhaha !

- Mama, tu veux que je t’aide ?
- Oui, s’il te plaît, je pensais avoir laissé des cageots par ici, mais je me suis trompé, tu pourrais m’en ramener quelques-uns ?
- Oui, où sont-elles ?
- Tu les trouveras dans la remise.
- D’accord.

44

Merci Serla, maintenant prend du raisin pour les filles et moi, je vais mettre mes légumes dans la cagette.

45

Encore dans tes pensées ma chérie ? Dis-moi ce qui te tracasse. 
- C’est Angie, tu ne l’as pas trouvé étrange aujourd’hui ?

46

Pas plus que d'habitude, tu sais bien comment est Angie.
- Non, c’est plus que d’habitude, j’avais l’impression qu’elle voulait nous dire quelque chose, même la façon, dont elle parlait de son livre de famille. 
Elle nous demandait de ne pas oublier de continuer à écrire tous nos souvenirs d’enfance qu’on a eue de Nicolas et d’elle sur ce livre.
- Comme si, elle nous donnait des instructions au cas où ?
- Oui, quelque chose comme ça.
- Tu sais Sylbie, le jour de l’accouchement approche et Nicolas n’est plus, alors c’est normal qu’elle ait un peu peur ce qui pourrait arriver.
- S’en doute.

47

Arrête de te tourmenter, ce n’est pas bon pour le bébé, pour notre bébé

48

Je sens que c’est pour bientôt. 
Comment leur parler du mal qui me ronge, comment affronter leur regarde ensuite… pourtant, il va falloir que je trouve la force de tout leur dire avant que cela n’arrive... 
Nicolas aide-moi.